Quatrième Lecture : La Magie de voir Grand

Ce quatrième livre de notre série de livres de développements personnels est celui de David J. Shwartz intitulé « La Magie de voir Grand ». Publié en 1983, ce bouquin est un best-seller incontournable. Dans ce livre, l’auteur présente des leçons de vie applicables dans la vie professionnelle autant que personnelle. Ce sont des secrets du succès qu’une kyrielle de personnes ont acquis à travers la lecture.

Il est regroupé en 13 chapitres, et chacun d’eux sont regorgés d’astuces, de techniques pratiques, et de principes afin d’exploiter la puissance que nous possédons tous autant que nous sommes pour nous développer, réussir.

Des principes incroyables qui captivent l’attention du lecteur.

  • Croire que l’on peut et l’on pourra

Puisque tout se produit dans le mental, on doit conditionner notre cerveau à ne voir que le succès dans tout ce qu’on fait. Nos pensées déterminent ce qu’on devient. Si nous avons un doute d’échec, cela peut se produire car nous l’attirons et il se matérialise sur notre subconscient. Le plan d’action serait donc que si par exemple on devrait assister à une évaluation, on doit s’y présenter avec la certitude de réussir et l’on réussira.

Chacun de nous possédions une incroyable puissance en nous qui peuvent nous permettre de réaliser de grandes choses dans notre vie mais à  des mauvaises croyances, on se limite en croyant que nous ne pouvons pas faire certaines choses. Les gens ayant de gros succès ne sont pas surhumains. S’ils peuvent déplacer des montagnes, c’est que nous pouvons le faire aussi.  Rien de mystérieux au succès !

La taille de nos pensées, la taille de nos croyances déterminent la taille de notre succès. Si on se fixe de petits objectifs, on atteindra de faibles victoires. Contrairement, on atteindra de grands résultats !

  • S’immuniser contre les excuses

La plupart d’entre nous, pour faire certaines activités ou se lancer dans une aventure, on s’approprie des excuses qui forgent de grandes barrières pour qu’on ne visionne pas plus loin.

Se dire qu’on est trop jeune, pas croyable ! Quand est ce que ce n’est pas trop jeune ? Nous pouvons commencer maintenant certaines choses pour en profiter très tôt pour ne pas enfin plus tard se dire qu’on a raté nos plus belles années derrière nous, en tout regret.

Se dire qu’on est trop vieux, le pire ! Vous pensez que vous êtes trop vieux à 40 ans ? Si on considère que la vie de travail va de 20 à 60 ans, vous n’en êtes qu’à la moitié.

Vous aviez peur de commencer ? Les excuses ne servent à rien pour avancer. L’action soigne la peur, dit-on. Si on reste planter à réfléchir, on ne fera qu’alimenter la peur !

  • L’impossible n’a jamais existé !

Croire que c’est impossible, est une grave erreur. Rien n’est impossible, tout peut se faire. Si certains grands hommes comme Thomas Edison, Alexandre Volta, ou encore Steve Jobs avaient cru à l’impossible, la lampe à incandescence n’existerait pas, ni la pile ni encore l’Iphone. Il estime donc qu’il faudrait briser nos peurs et prendre confiance en nos capacités. La compétence est avant tout un état d’esprit, une attitude. Donc sur ces points, on doit être plus créatif en notant nos idées et rester ouvert au monde.

  • On est ce qu’on pense être

L’accent est beaucoup plus mis sur notre façon de penser. Nous devons penser en « Légende ». Ainsi, on doit prendre soin de notre apparence, nous créer de l’enthousiasme par de l’auto-motivation.  Ces pratiques peuvent aider à affronter une présentation importante ou des moments difficiles du quotidien.

  • La gestion de son environnement est importante

Notre mental est ce dont il est nourri. Si nous la nourrissons d’absurdité, d’énormités par un environnement hideux ou par de mauvais comportements, notre mindset n’évoluera pas. Donc il est important d’adopter de belles attitudes comme : apprendre des gens qui ont réussi, éviter les commérages, s’entourer de gens qui ont le désir d’avancer, s’abstenir des gens négatifs, imiter nos modèles ou encore ne pas parler en mal des autres.

  • Se comporter comme un leader

On dit que c’est en forgeant qu’on devient forgeron donc c’est en interagissant avec les autres, les écouter, agissant pour le bien de la société, cherchant constamment comment améliorer les choses qu’on peut devenir leader.

Voici en tout ce qu’on peut retenir de ce livre qui en vaut vraiment la peine !

Finalement, pour aller plus loin, il vous faut passer maintenant à l’action en vous procurant ce fameux bouquin en cliquant ici !

Soyez focus !

A bientôt, n’oubliez pas de vous abonner et de partager avec l’un de vos proches qui souhaiterait lire cet article pour son développement personnel.

Team Be Yourself By Yourself

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnement confirmé !

Erreur. Veuillez réessayer.