Arrêter de procrastiner : Comment j’y arriverais ?

La procrastination est un penchant mental à différer, une tendance à remettre au lendemain ou à plus tard.

Longtemps, j’ai toujours procrastiné sur des choses que je devais faire et sur ceux que j’avais envie de faire car je m’étais plongé dans une croyance limitante qui stipulait que ceux-ci ne me fournirait pas des résultats immédiats, mais des effets sur le moyen et sur le long terme.

En toute honnêteté, chacun de nous, avions déjà procrastiner une fois dans notre vie, même ceux qui se disent productives : on a tous déjà abandonner une activité pendant plusieurs semaines en se jurant de le faire quand on aura le temps, tous déjà repousser ponctuellement la lecture de l’une de nos leçons, tous déjà entrepris de monter un projet sans jamais rien faire pour le concrétiser, de lire un livre qui pourrait nous former mais quand vient l’instant de le faire, on passe à autre chose…On se rend compte que procrastiner est donc naturel, et bien évidemment des études scientifiques ont montrés que notre cerveau était préparé à fonctionner de cette manière à certains moments.

Procrastiner peut-être synonyme de mauvaise gestion de notre temps. L’atteinte de nos objectifs prend du temps, on se sent angoissé, on se culpabilise et on finit par se sentir imparfait, inefficace et on regrette.

C’est un problème crucial, une erreur contre lequel on doit lutter car ce dernier manipule notre vie, nous bloque dans l’accomplissement de nos objectifs.

Comment y arriver ? Finir de procrastiner ?

J’ai cherché des solutions pour éviter la procrastination afin d’être plus productif. Ayant appris auprès de formateurs, j’ai testé cinq astuces simples à appliquer qui ont eu des effets extraordinaires.

Première astuce : L’usage d’un déclencheur.

Littéralement, un déclencheur est un dispositif servant à démarrer une action.

Comment passer d’un état de procrastination à un état d’action ?

C’est basique ! Le déclencheur ici, doit être une action simple à réaliser et qui requiert une faible quantité d’efforts.

Exemple : Sautiller à petits bonds pour commencer à courir est un déclencheur. Lire la préface d’un livre est un déclencheur pour commencer à lire ce dernier. Ecrire quatre mots dans son cahier de notes est un déclencheur pour réaliser tout un texte.

En effet, le déclencheur est comme une petite force extérieure qui vient nous aider à entamer une activité.

Deuxième astuce : La règle des deux minutes.

Cette astuce consiste à rendre notre mission la plus simple et la plus facile possible pour qu’on ne puisse pas la refuser.   

Quelque soit ce qu’on a envie de faire, il s’agira de se poser de manière concrète et de consacrer d’abord deux minutes à la tâche qu’on avait prévue d’effectuer. On se dit donc qu’on n’a aucun engagement, à part faire deux minutes.

Cependant, le principe de cette règle est de se lancer dans l’un de ses projets en moins de deux minutes.

Troisième astuce : Le comptage inversé.

Cette astuce succède la règle des deux minutes…Dans l’imaginaire d’effectuer quelque chose, il s’agira de compter seulement de 5 à 0 et d’entamer la tâche qu’on avait prévue pendant deux minutes.

Cette technique fonctionne puisque notre cerveau a envie de faire quelque chose, de se mettre en action dès qu’on atteint 0 seconde à la fin du comptage. Essayez et voyez si cela fonctionne.

Quatrième astuce : Petites tâches en petites parties.

Il est normal que quand on observe un tas de tâches monstrueux, on les remet à plus tard. On peut changer cette perception en faisant ces activités en partie, tout en les découpant en de petites tâches. Se concentrer sur une tâche à la fois et à chaque fois jusqu’à terminer cette panoplie d’activités.

En décomposant les travaux, il est beaucoup plus facile de tous les effectuer.

Cinquième astuce : Se lancer dans l’activité avec quelqu’un

Il vous suffira d’inviter un ami, un parent ou n’importe quel proche à vouloir faire l’activité avec vous, ce qui vous fournira plus de motivations à continuer et terminer. En plus, vous n’aurez pas d’autre choix, que de faire.

Enfin, c’est à vous de tester ces techniques simples pour éliminer la procrastination, et ceux-ci peuvent avoir un impeccable impact dans votre vie.

Soyez focus !

A bientôt !

N’oubliez pas de vous abonner et de partager avec l’un de vos proches qui souhaiterait lire cet article pour son développement personnel.

Team Be Yourself By Yourself

Un commentaire sur “Arrêter de procrastiner : Comment j’y arriverais ?

  1. J’avoue. Vous avez totalement raison et ces méthodes sont très pratiques. La motivation quotidienne serait un atout pour éviter la procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnement confirmé !

Erreur. Veuillez réessayer.