Anne-Laure Houssou, jeune prodige !

Né le 05 mai 1999 à Cotonou, Nelly Houssou est cette jeune étudiante diplômée de son baccalauréat en Juillet 2017 et poursuivant ses études supérieures en 2ème année de Marketing Communication et Commerce à la Haute Ecole de Commerce et de Magistrature(HECM)  à Porto-Novo au Bénin. Et oui ! Nous commençons par l’Afrique ! Passionnée et nourrie d’un rêve pour le stylisme, elle ne cesse de manifester des prouesses depuis toute petite. L’ayant particulièrement connu depuis 8 ans de cela, j’ai eu l’opportunité de cohabiter l’artiste, de l’observer et de la voir à l’œuvre  manipulant son  aiguille au bout de tissus ou caricaturant des modèles qui étaient à applaudir pour son âge. S’étant pleinement décidée à réussir dans ce qu’elle aime, sa passion, elle a plutôt commencé non seulement à confectionner ses modèles et à habiller quelques soirées et défilés de mode. L’un de nos buts étant de promouvoir ses pépites qui, parfois face contre mur, par leur créations, font vibrer leur rêves, l’équipe Be Yourself est allé à sa rencontre ; ainsi, l’a-t-on arraché quelques mots.

Comment avez-vous découvert le stylisme ?

Anne-Laure : En effet, j’aimais beaucoup le dessin animé « Barbie » conçu par Mattel Création qui eut un grand succès à l’époque. Les robes de bals que j’apercevais dans les séries de l’animation me fascinait et m’inspirait beaucoup. Et bien évidemment, l’enfance nous fait rêver. Je la considère même favorable à l’éclosion de nos choix et passions pour un futur proche.

Comment le stylisme est devenu alors ta passion ?

Anne-Laure : Créer des vêtements et autres n’est pas seulement une passion, mais une façon de m’exprimer, de montrer mes idées, et de m’imposer. Donc à chaque vêtement que je créais,  chaque dessin que je faisais, était une expression de ma personne, une partie de moi. J’avais l’impression de façonner une personne à mon image, ce qui a fait du stylisme pour moi, non seulement un passe-temps, mais aussi une passion.

Vous êtes en deuxième année d’université, comment vous gérez votre passion et vos études ?

Anne-Laure : Je distingue les choses. Pendant l’année académique, je dépose les fils et les aiguilles, j’attaque mes cahiers de cours, devoirs et pendant les congés, je m’y consacre à plein temps. Du coup, chaque chose en son temps.

Chaque chose en son temps, vous avez dit. Y a-t-il un temps pour ce qui nous passionne ? Ta passion ne devrait pas être ce que tu fais quotidiennement ?

Anne-Laure : Oui, j’approuve que la passion soit une chose qu’il faut faire au quotidien. Mais rappelons-nous : quand on aime une chose et quand on veut la préserver, il faut savoir faire des sacrifices. Et moi, j’adore le stylisme ; je ne veux donc pas me lancer tête basse dans ce domaine ; je veux avoir des armes nécessaires et l’arme la plus efficace que j’ai trouvé : mes études. Avoir ma licence me permettra d’avoir plus de crédibilité, plus de connaissance dans le domaine et sur le marché ; je ne serai donc pas naïve et je saurai plus dans quoi je m’emballe. D’ailleurs grâce à mes études, j’aurai plus d’opportunités, plus de relations. Alors quand vous dites que c’est une activité que je dois effectuer quotidiennement, je le sais. Mais, il faut avoir un temps pour bien plus se consacrer à ce dernier afin d’avoir un résultat plus concret.


Quelle est votre source de motivation ?  Des projets futurs ? Des collections en cours ?

Anne-Laure : Benh oui ! Ce qui m’inspire, c’est l’esprit créatif et ce qui me motive c’est le pagne africain. Vous l’aviez surement remarqué. C’est un beau pagne qui est avec plein de motifs. Ces motifs me fournissent une certaine pulsion, m’évader dans cet univers… et j’ai tellement envie de le fusionner avec pleins de matériaux afin de le rendre nouveau pour qu’il soit plus accessible au monde et pas seulement en Afrique, parce que quand on pense aux pagnes, on fait toujours référence à ce soit disant « Berceau de l’humanité ». J’aimerais tellement que le pagne puisse être intégré dans n’importe quelle contrée ; qu’on cesse de parler de pagne africain mais qu’on dise tout simplement ‘’pagne’’. Mon stylisme de référence est celui de Victoria Beckham. C’est une artiste unique et inimitable. On a l’impression qu’elle surimpose une partie d’elle dans chacune de ses créations et c’est à cela j’aspire. Elle constitue ma référence, mon modèle, un exemple à suivre. Aussi, ai-je envie de réaliser ma propre marque avant mes 21 ans : cela fait partie de mes projets. J’ai une vision pour cet art.

Pensez-vous que la passion peut-être une grande source de réussite ?

Anne-Laure : Je pense que tout le monde peut réussir dans sa passion. Mais il faut de la détermination et un entourage encourageant. Sans ces espèces de propulseurs, il n’y a pas vraiment de réussite.

Que pensez-vous du blog Be Yourself by Yourself ?

Anne-Laure : Je l’avoue, j’apprécie le concept. Dans cette optique, elle permettra aux jeunes de se découvrir, de mieux s’exprimer en valorisant leur talents, de trouver la motivation nécessaire pour se lancer dans la quête du succès. C’est une bonne initiative. Mes soutiens et félicitations aux initiateurs du blog !

Félicitations à toi aussi ! Et bonne chance pour la suite de ton histoire. Réussir tes différents projets, c’est tout le mal qu’on te souhaite.

Anne-Laure : Merci infiniment pour votre considération.

Soyez focus !

A bientôt !

N’oubliez pas de vous abonner et de partager avec l’un de vos proches qui souhaiterait lire cette interview qui pourrait l’inspirer.

Team Be Yourself By Yourself

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnement confirmé !

Erreur. Veuillez réessayer.